Les défis de l’agriculture familiale

© IRD / A. Vassas Toral

© IRD / A. Vassas Toral

Produire plus et mieux pour nourrir et faire vivre des hommes toujours plus nombreux

Agriculture à Madagascar

© IRD / S. Carrière

L’agriculture familiale recouvre la très grande majorité des activités agricoles de la planète : 2,6 milliards de personnes, soit près de 40 % de la population mondiale, vivent et travaillent dans une exploitation familiale. Des paysans, petits et moyens exploitants, des pêcheurs, éleveurs ou cueilleurs du monde entier.Premier producteur de ressources alimentaires, avec près des ¾ des productions mondiales, l’agriculture familiale offre des filières de proximité bien adaptées à la demande, en zone rurale comme en ville. Reposant sur l’utilisation des écosystèmes naturels et sur des savoir-faire ancestraux, elle oppose des alternatives plus durables à l’agriculture intensive et à l’« agro-business ».

Nourrir les hommes, préserver l’environnement et lutter contre la pauvreté : autant de défis que l’agriculture familiale semble en mesure de relever. Les études menées à l’Institut Recherche pour le Développement (IRD), visant à améliorer les rendements des cultures, produire de manière plus durable et assurer de meilleurs revenus aux agriculteurs des pays du Sud, contribuent à atteindre ces enjeux.

Un dossier thématique de l'Institut de recherche pour le développement

Qu’est-ce que l’agriculture familiale ?

L’agriculture familiale regroupe les activités agricoles sous la gestion d’une famille et qui reposent essentiellement sur de la main-d’œuvre familiale.

Texte intégral en PDF

Rédaction :
Gaëlle Courcoux

Conseillers scientifiques du dossier :
Robert Arfi
Bruno Romagny