Favoriser l’accès à la terre et aux ressources

La terre est le premier bien de l’agriculteur. Mais celle-ci subit de multiples pressions : demande croissante en agrocarburants, flambées du prix des denrées alimentaires, course aux minerais et à l’eau, développement des aires protégées… Les entreprises privées de l’agroalimentaire et de l’énergie, des spéculateurs, des fonds d’investissement et même des États entrent en compétition directe avec l’agriculture familiale pour l’espace.

Dans ce contexte, il s’agit pour les chercheurs de l’IRD et leurs partenaires de sécuriser l’accès des paysans au foncier et aux ressources qui en dépendent. Cette reconnaissance passe souvent par la valorisation des systèmes agraires locaux et leurs produits en tant que « terroirs ».

Un dossier thématique de l'Institut de recherche pour le développement

Le saviez-vous ?

L’accès à la terre, à travers la question de la propriété foncière, et aux ressources représente un enjeu aussi bien économique, politique, que social et se pose comme un élément incontournable de nombreuses politiques de réduction de la pauvreté.