Cultiver sur des sols appauvris

L’accroissement de la production agricole au 20e siècle s’est fait au prix d’une pression accrue sur l’environnement, les ressources naturelles et plus particulièrement sur les sols : culture intensive, surpâturage, déforestation… ont entraîné leur érosion et leur appauvrissement en nutriments (azote et phosphore essentiellement). Les chercheurs de l’IRD étudient les plantes les mieux adaptées à ces sols dégradés et développent des techniques innovantes pour refertiliser ces terres devenues incultes.

Un dossier thématique de l'Institut de recherche pour le développement

Le saviez-vous ?

L’agriculture familiale offre des alternatives qui épuisent moins les sols que l’agriculture industrielle intensive.

Pour en savoir plus :

Ressources utiles « Nourrir les hommes »

Unité mixte de recherche Diversité, adaptation, développement des plantes – DIADE
Laboratoire des symbioses tropicales et méditerranéennes – LSTM
Laboratoire mixte international Intensification Ecologique des Sols Cultivés en Afrique de l’Ouest – IESOL en partenariat avec l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA)
Laboratoire mixte international Adaptation des Plantes et microorganismes associés aux Stress Environnementaux – LAPSE en partenariat avec l’université Cheikh Anta Diop (UCAD), l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), l’AfricaRice, l’Université de Thiès au Sénégal.
Laboratoire Mixte International Laboratoire de biotechnologie Microbienne et Végétale – LMBV en partenariat avec l’université Mohammed V-Agdal, l’université Cadi Ayyad, l’université Abdelmalek Essaâdi et le Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires au Maroc.