Mieux gérer l’eau

L’agriculture familiale a son rôle à jouer dans la régulation et le partage social de l’eau agricole. En contraste avec l’agriculture industrielle, souvent accusée d’être le premier gaspilleur d’eau de la planète, elle se montre plus économe. Elle peut être aussi porteuse de savoir-faire collectifs sur la collecte et la distribution de l’eau entre les usagers.
Les chercheurs de l’IRD et leurs partenaires testent les différents leviers d’action offerts par l’agriculture familiale pour concilier préservation et gestion durable et équitable des ressources en eau.

Un dossier thématique de l'Institut de recherche pour le développement

Le saviez-vous ?

Depuis 1950, les prélèvements d’eau ont triplé dans le monde. L’agriculture est le premier consommateur d’eau, devant les usages industriels et domestiques, avec plus de 70 % de la demande.

Pour en savoir plus :

Ressources utiles « Préserver l’environnement »

Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris –iEES-Paris
Unité mixte de recherche Gestion de l’eau, acteurs et usages – G-Eau
Laboratoire d’étude des interactions entre sol-agrosystème-hydrosystème – LISAH
Unité mixte de recherche Gouvernance, risques, environnement, développement – GRED
Laboratoire population-environnement-développement – LPED
Laboratoire mixte international Prédire l’impact du climat et des usages sur les ressources en eau en Afrique Subsaharienne – PICASS-EAU en partenariat avec l’université de Ngaoundéré au Cameroun, l’Institut international d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement au Burkina Faso et l’université de Rouen.
Laboratoire mixte international Impact des changements d’usage des terres sur les services écosystémiques fournis par les sols – LUSES en partenariat avec 7 instituts ou universités de recherche lié à l’agriculture en Asie du Sud-Est.
Laboratoire mixte international Terroirs Méditerranéens : Environnement, Patrimoine et Développement – Mediter en partenariat avec l’université Mohammed V Agdal et l’université Cadi Ayyad au Maroc.