Prévenir la dégradation des sols

Agriculture intensive, surpâturage, déforestation… Toutes ces activités humaines, auxquelles s’ajoute l’érosion due aux pluies accrues par le changement climatique, entraînent une dégradation des sols. Ce processus de « désertification » est un cercle vicieux, conduisant à une baisse des rendements agricoles.
Depuis plus de 30 ans, les scientifiques de l’IRD étudient l’impact de l’agriculture sur la fertilité des sols à long terme, déterminent les bonnes pratiques et mettent au point des techniques innovantes pour freiner l’érosion pluviale.

Un dossier thématique de l'Institut de recherche pour le développement

Le saviez-vous ?

La « désertification » est à l’œuvre partout dans le monde. Elle menace 40 % des terres émergées de la planète, notamment en Asie, en Amérique latine et en Afrique.

Pour en savoir plus :

Ressources utiles « Préserver l’environnement »

Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris – iEES-Paris
Unité mixte de recherche Écologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et des agro-écosystèmes – ECO&SOLS
Laboratoire des symbioses tropicales & méditerranéennes – LSTM
Laboratoire d’étude des interactions entre sol-agrosystème-hydrosystème – LISAH
Unité mixte de recherche Gouvernance, risques, environnement, développement – GRED
Laboratoire mixte international Intensification Ecologique des Sols Cultivés en Afrique de l’Ouest – IESOL en partenariat avec l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA)
Laboratoire mixte international Adaptation des Plantes et microorganismes associés aux Stress Environnementaux – LAPSE en partenariat avec l’université Cheikh Anta Diop (UCAD), l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), l’AfricaRice, l’Université de Thiès au Sénégal.
Laboratoire Mixte International Laboratoire de biotechnologie Microbienne et Végétale – LMBV en partenariat avec l’université Mohammed V-Agdal, l’université Cadi Ayyad, l’université Abdelmalek Essaâdi et le Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires au Maroc.
Laboratoire mixte international Impact des changements d’usage des terres sur les services écosystémiques fournis par les sols – LUSES en partenariat avec 7 instituts ou universités de recherche lié à l’agriculture en Asie du Sud-Est.