Réduire le recours aux engrais chimiques

Utilisés afin d’augmenter les rendements agricoles, les engrais chimiques (azotés, potassiques ou phosphatés) sont responsables d’une pollution massive des sols, des cours d’eau et des nappes souterraines. Ils contribuent également à l’effet de serre.

Face à cela, l’agriculture familiale peut permettre de limiter leur utilisation par différentes actions. Pour accompagner les paysans dans cette démarche, les chercheurs de l’IRD mettent au point des alternatives pour fertiliser la terre grâce à la faune du sol, aux microorganismes ou à des engrais organiques.

Un dossier thématique de l'Institut de recherche pour le développement

Le saviez-vous ?

La « révolution verte » menée dans de nombreux pays depuis 1960 a permis de doubler la production alimentaire mondiale. Mais cette transition agricole s’est accompagnée d’une multiplication par 7 des apports en fertilisants azotés et par 3 des engrais phosphatés.

Pour en savoir plus :

Ressources utiles « Préserver l’environnement »

Unité mixte de recherche Écologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et des agro-écosystèmes – ECO&SOLS
Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris –iEES-Paris
Laboratoire des symbioses tropicales & méditerranéennes – LSTM
Laboratoire d’étude des interactions entre sol-agrosystème-hydrosystème – LISAH
Laboratoire mixte international Intensification Ecologique des Sols Cultivés en Afrique de l’Ouest – IESOL en partenariat avec l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA)
Laboratoire mixte international Adaptation des Plantes et microorganismes associés aux Stress Environnementaux – LAPSE en partenariat avec l’université Cheikh Anta Diop (UCAD), l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), l’AfricaRice, l’Université de Thiès au Sénégal.
Laboratoire Mixte International Laboratoire de biotechnologie Microbienne et Végétale – LMBV en partenariat avec l’université Mohammed V-Agdal, l’université Cadi Ayyad, l’université Abdelmalek Essaâdi et le Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires au Maroc.
Laboratoire mixte international Impact des changements d’usage des terres sur les services écosystémiques fournis par les sols – LUSES en partenariat avec 7 instituts ou universités de recherche lié à l’agriculture en Asie du Sud-Est.