IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

La désertification dans tous ses états

Les coûts économiques de la désertification

L'évaluation des coûts économiques  |  Des délais de retour sur investissement trop longs   |  Faut-il investir en zone aride ?

L’évaluation des coûts économiques

L’analyse des coûts de la désertification a été jusqu’à présent peu traitée. Ces résultats représentent en fait les coûts économiques de l’inaction dans les régions sèches et une meilleure connaissance de ces coûts déboucherait sur des argumentaires en faveur des investissements en terres arides.
En effet, les quelques résultats existants dans la littérature sont éloquents bien qu’ils soient sous-estimés. Ils ne prennent en compte, en effet, que les coûts directs de la désertification (les seules pertes agricoles). Ainsi, les pays d’Afrique du Nord ont par exemple des coûts annuels de la désertification compris entre 1,36% du PIB (Algérie) et 0,47% (Maroc). Dans les pays sub-sahariens, ils se situent entre 1 et 10% du PIB agricole.

Le coût annuel de la dégradation des terres dans les pays d’Afrique sub-saharienne est équivalent à leur croissance agricole moyenne. Ce résultat questionne alors la réalité du développement rural de ces pays.

 

 

 

 

 

 

Désertification en Afrique du Nord