IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

La désertification dans tous ses états

La lutte contre la désertification

Un réseau d'observatoires locaux (ROSELT)  |  La télédétection : un outil de suivi de la désertification  |  Le droit foncier face à la désertification
Le projet européen DESIRE

Le droit foncier face à la désertification

Un exemple dans le Sud du Haut Atlas marocain  |  Un exemple au Sénégal oriental  |  Les modes de régulations juridiques

Pour le lecteur non coutumier des réalités africaines, l’approche menée en anthropologie juridique de l’environnement en zones arides s’effectue sur des terrains très différents du contexte occidental. On ne peut aborder le continent africain sans intégrer dans les démarches les données construites d’ordres culturel, psychologique, politique, économique qui imprègnent et conditionnent le droit. Nous dirions plutôt LES droits. En effet, l’aspect déroutant pour le non initié est de se voir confronté à une pluralité de groupes sociaux au sein desquels le droit se meut. Et là on touche du doigt un aspect essentiel à une compréhension juridique : les textes posés par les Etats ne correspondent pas toujours (et souvent très peu) aux référents juridiques des acteurs. Nous sommes confrontés à une pluralité de systèmes juridiques particulièrement déroutants. L’anthropologie juridique est la seule discipline qui permette de ne pas tomber irrémédiablement dans le piège de l’ethnocentrisme qui tend à « généraliser », voire « universaliser » notre représentation du droit. Le cas spécifique des rapports fonciers est symptomatique : le ou les droits de propriété définissent par essence tout statut ou régime foncier.
Le juriste tant soit peu rigoureux ne peut que s’interroger pour clarifier son objet de recherche : par exemple, quelle est la qualification juridique d’un périmètre de terre, de pâturage, de forêt, etc. ? Si le champ de culture en question n’est pas perçu comme un bien  pour l’exploitant mais plutôt comme une chose dont dépend sa survie, le juriste doit-il de son côté inconditionnellement qualifier le champ comme entrant dans le régime de la propriété ? L’approche en anthropologie du droit nous entraîne dans une complexité souvent impossible à admettre de l’extérieur.

 

Transhumance dans le delta du Niger
Traite des vaches au Mali