IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Retour à l'accueil

Le cycle de l'eau au Niger

Une histoire géologique simple  |  Une succession d'épisodes secs et humides  |  Une multitude de petits bassins versants  |  Mesurer la pluie  |  Mesurer les écoulements de surface  |  Mesurer la nappe phréatique  |  Quand le niveau de la nappe monte

Mesurer la nappe phréatique

L'élément fondamental en hydrogéologie est la connaissance du niveau de la nappe. On l'apprécie en mesurant la profondeur de la nappe par rapport à la surface du sol. Il faut faire régulièrement des mesures pour évaluer sa variation dans le temps et dans l'espace.
On s'intéresse également à la qualité physico-chimique et bactériologique de l'eau en faisant régulièrement des prélèvements.
D'autre paramètres hydrogéologiques, comme la perméabilité de l'aquifère, doivent également être approchés par une mesure de terrain mais il s'agit de mesures uniques et non de mesures répétées dans le temps.
Sur les 8000 km2 de notre zone d'étude, nous avons sélectionné entre 250 et 300 puits et forages pour y faire régulièrement des mesures du niveau de la nappe.
Jusqu'en 1994, l'IRD effectuait trois ou quatre campagnes par an dans tous ces ouvrages. Comme cette fréquence de mesures était insuffisante pour bien comprendre l'impact de la saison des pluies, l'institut a décidé de modifier le dispositif.