IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Retour à l'accueil

Les glaciers tropicaux

Petit glacier au pied du Huayna Potosi, Bolivie

Le recul accéléré des glaciers andins  |  Faire parler les glaces  |  La carotte de l'Illimani  |  Dynamique de l'eau et climats d'altitude 

Les glaciers tropicaux, qui couvrent environ 2 800 km2, représentent moins de 5% des glaciers de montagne du monde. La quasi totalité d'entre eux se situe dans les Andes. À la différence de leurs homologues alpins, les glaciers andins sont souvent petits, d'une taille inférieure à 5 km2. Pour les peuples anciens des Andes qui les vénéraient, ils étaient à l'origine de l'eau et les maîtres du temps qu'il fait.
Réservoirs naturels, les glaciers andins régulent le régime des cours d'eau pendant la saison sèche. Mais, par leur situation particulière sous les tropiques et leur taille réduite, ils sont très sensibles aux changements du climat et connaissent, depuis 20 ans, un recul inquiétant. Au début des années 1990, des hydrologues et des glaciologues de l'IRD sont partis à la conquête des sommets des Andes. Là, ils ont mis en place, avec leurs partenaires andins, un réseau de surveillance de glaciers et de bassins versants pour l'étude de la variabilité hydrologique et climatique en haute altitude sous les tropiques. Avec cette plate-forme scientifique unique en son genre, ils cherchent à comprendre la récente évolution des glaciers et à en évaluer les conséquences sur la disponibilité en eau. Les glaciers, les cours d'eau et les lacs de l'Altiplano gardent la trace, sur plusieurs millénaires, des changements globaux avec un très haut degré de résolution.

Le Stanley Pool