IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Retour à l'accueil

Les maladies liées à l'eau

Dans les eaux courantes  |  Dans les eaux stagnantes
Dans les eaux stockées

Dans les eaux stockées

Les arboviroses

Les arboviroses sont des maladies endémo-épidémiques, souvent localisées sur le plan géographique. Elles sont transmises par les arthropodes (moustiques et tiques principalement).
L'IRD étudie la dengue, affection fébrile généralisée qui peut évoluer en fièvre hémorragique et la fièvre jaune qui provoque des fièvres hémorragiques. Issus de réservoirs écologiques variés, les arbovirus posent de graves problèmes de santé publique. Les infections peuvent donc évoluer en syndrome hémorragique ou méningo-encéphalitique parfois mortel. Les infections les plus fréquentes sont transmises par les moustiques.
Chaque année, des dizaines de millions de personnes sont infectées. L'urbanisation a été le phénomène marquant de la fin de ce siècle avec un accroissement de 6 % par an. L'urbanisation sauvage qui pollue les eaux de surface et qui est productrice de déchets multiplie les gîtes des moustiques urbains vecteurs d'arboviroses. Depuis qu'il a développé des moyens de transport, l'homme est devenu un élément de dispersion de ces vecteurs et a modifié leur distribution. Autrefois présents sur un seul continent, certains vecteurs ont étendu leur répartition géographique. Avec le manque de contrôle des eaux stagnantes de surface lié a l'essor démographique, on assiste à une diffusion plus large des arboviroses dans les pays du sud. L'extension actuelle de la dengue en est une illustration.

Séance de vaccination
Gîte de ponte