IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Retour à l'accueil

Les maladies liées à l'eau

Dans les eaux courantes  |  Dans les eaux stagnantes
Dans les eaux stockées

Larves d'anophèles

En zone tropicale, de nombreux vecteurs de maladies se développent dans l'eau courante, stagnante ou stockée.
La gestion de la population du globe et de l'environnement est le défi des cinquante prochaines années. Depuis les quatre dernières décennies, plus de 50 % de la population mondiale vit dans les villes, en particulier dans les pays du sud ; les cultures irriguées s'intensifient. Pour de nombreux Etats, l'objectif de l'autosuffisance alimentaire est à l'origine d'une politique de développement des cultures basée sur la maîtrise de l'eau et la mise en place d'aménagements hydroagricoles. La réduction du couvert végétal est un des principaux impacts, consécutifs à la recherche de nouveaux terrains de culture et de bois de chauffe. La désertification est le processus ultime de cette dégradation. Le milieu naturel recule et on assiste à une redistribution des eaux de surface. Les maladies liées à l'environnement réapparaissent dans un cadre nouveau. Les transformations du milieu ont des répercussions sur les parasitoses liées à l'eau, conditionnées par cette anthropisation de l'environnement et les changements climatiques. De nouvelles modalités épidémiologiques apparaissent avec le caractère évolutif et plus ou moins stable de certaines parasitoses (introduction d'espèces dans les régions où elles n'existaient pas ou prolifération dans des aires qu'elles occupaient déjà).
Les travaux de recherche de l'IRD permettent d'envisager les conséquences de cette mutation de l'environnement sur les principales maladies à vecteurs inféodées au milieu aquatique, qu'il s'agisse d'eaux courantes, stagnantes ou stockées.