Les écosystèmes coralliens de l'Indo-Pacifique

• Les sites ateliers :
La Nouvelle-Calédonie  |  La Polynésie française  |  Madagascar

• Structure spatiale des écosystèmes coralliens
• Perturbations naturelles et anthropiques
• Les outils d'aide à la gestion
• Vers un développement durable des écosystèmes coralliens

Les sites ateliers : La Nouvelle-Calédonie

Riche d’une biodiversité reconnue sur le plan international, la Nouvelle-Calédonie concentre une partie importante des travaux de recherche sur les récifs coralliens. Le développement des exploitations minières sur les bassins versants proches du littoral constitue un haut risque de dégradation des récifs et justifie d’autant plus les besoins d’analyse pour assurer un développement durable de ces zones côtières.
- Le lagon sud-ouest en Province Sud a déjà fait l’objet de nombreuses recherches en écologie corallienne et en océanographie physique depuis une vingtaine d’années : il représente un des chantiers principaux. À proximité du « Grand Nouméa » qui concentre plus de la moitié de la population du Territoire et une pêche plaisancière importante, le lagon sud-ouest abrite de nombreux îlots et structures récifales contrastées. Des baies et des passes offrent un gradient de conditions hydrodynamiques et environnementales qui favorisent l’étude de relations entre les habitats et les communautés. Un réseau de réserves marines de différents statuts permet des études comparatives pertinentes à l’échelle locale de l’effet des perturbations naturelles et anthropiques sur les ressources marines, leur habitat et le comportement des usagers dans l’espace récifo-lagonaire.
- La zone Voh-Koné-Pouembout en Province Nord est suivie depuis le lancement d’un projet d’exploitation minière qui risque d’engendrer une augmentation des pressions anthropiques sur la zone côtière, dont la pêche. Depuis 2001 des recherches sont menées en partenariat étroit entre l’entreprise privée Falconbridge, le Service de la Mer de la Province, le Secrétariat de la Communauté du Pacifique et l’IRD afin d’acquérir les connaissances nécessaires pour assurer un développement durable des interactions Nature/Société de la biodiversité et des activités reliées aux ressources marines de la zone. Les problèmes de gestion des ressources seront particulièrement abordés sur ce site avec la mise en place d’un comité de suivi impliquant les acteurs concernés par le socio-système écologique.
- L’atoll d’Ouvéa, a fait l’objet, à la demande de la Province des Iles Loyauté en 1990-91, d’un important programme pluridisciplinaire sur l’écosystème récifo-lagonaire. Isolé de la Grande Terre, avec une faible pression démographique, cet écosystème, susceptible d’être un des sites proposés pour le classement des récifs coralliens de la Nouvelle-Calédonie au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, permet par approche comparative avec d’autres îles du Pacifique sud, d’étudier l’influence des facteurs biogéographiques (ouest/est du Pacifique), géomorphologiques (atoll de grande/petite taille) et culturels (Mélanésie/Polynésie) sur les ressources marines et communautés biologiques associées.

consommation de poissons
consommation de poissons