Vers une pêche responsable et durable

Un milliard de personnes tributaires du poisson dans le monde  
Des années de " pêche miraculeuse " à l'effondrement des stocks

Le retour à un état initial peu probable  |  Les impacts de la pêche sur l'ensemble de l'écosystème marin  |  Une diminution inquiétante de
la taille des poissons
  |  Dynamique des systèmes d'exploitation  |  Vers une pêche responsable et durable  |  Le Centre de Recherche Halieutique méditerranéenne et tropicale

 

Un milliard de personnes tributaires du poisson dans le monde

A l’échelle mondiale, environ un milliard de personnes sont tributaires du poisson comme principale source de protéines animales. Depuis les années soixante les disponibilités de poissons et de produits de la pêche par habitant ont pratiquement doublé (la consommation moyenne est de 16 kg par personne et par an à la fin des années quatre-vingt-dix), gagnant ainsi de vitesse la croissance démographique, qui a également pratiquement doublé au cours de la même période. Dans les pays à faible revenu et à déficit vivrier où la consommation actuelle de produits de la mer est proche de la moitié de celle des pays les plus riches, la contribution du poisson à l’apport total en protéines animales est considérable, voisine de 20 %. Dans certains pays- insulaires ou côtiers- à forte densité de population, les protéines de poisson contribuent de façon décisive au régime alimentaire, fournissant un pourcentage d’au moins 50 % du total protéique (Bangladesh, Corée du Nord, Ghana, Guinée, Indonésie, Japon, Sénégal, etc.).

consommation de poissons