Vers une pêche responsable et durable

Un milliard de personnes tributaires du poisson dans le monde  
Des années de " pêche miraculeuse " à l'effondrement des stocks
Le retour à un état initial peu probable  |  Les impacts de la pêche sur l'ensemble de l'écosystème marin  |  Une diminution inquiétante de
la taille des poissons
  |  Dynamique des systèmes d'exploitation  |  Vers une pêche responsable et durable  |  Le Centre de Recherche Halieutique méditerranéenne et tropicale

Des années de " pêche miraculeuse " à l'effondrement des stocks

Alors qu’au siècle dernier les océans étaient considérés comme inépuisables, beaucoup de pêcheries présentent aujourd’hui des signes d’essoufflement. Un bref historique des pêches permet de mesurer l’ampleur du problème. Les années cinquante ont marqué le début d’une croissance très rapide de l’activité de pêche. Durant les années cinquante et soixante, l’énorme accroissement global de l’effort et de la puissance de pêche s’est accompagné d’une augmentation des captures, si rapide que leur tendance excédait l’accroissement de la population humaine. En l’espace de deux décennies, la production mondiale des pêches de captures marines et continentales a été multipliée par trois, passant ainsi de 18 millions de tonnes en 1950 à 56 millions de tonnes en 1969. Durant ces années de « pêche miraculeuse », les ressources marines étaient perçues comme étant inépuisables. Par la suite, au cours des années soixante-dix et quatre vingt, le taux moyen d’accroissement est tombé à 2 % par an et pratiquement à zéro pendant et depuis les années quatre-vingt-dix, alors que le nombre de bateaux et leur efficacité n’ont cessé d’augmenter. Que les pêcheries exercent leur activité dans l’hémisphère nord ou dans les eaux tropicales, qu’elles soient industrielles ou artisanales, le constat est le même localement et globalement : les pêcheries mondiales semblent avoir atteint le maximum de leur potentiel et comme trois quarts des populations de poissons sont maintenant pleinement exploités à surexploités, on n’enregistrera probablement pas d’augmentations importantes de captures totales dans le futur.

pêcherie en mer de Java