Les systèmes d'information sur les pêches tropicales

• Les systèmes d'observation directe par moyens scientifiques propres

• Les systèmes statistiques :
Traitement de données sur les pêches artisanales
Traitement de données sur les pêches industrielles
Le cas particulier des pêches industrielles hauturières

• Les observatoires et les centres d'information.

Systèmes statistiques : le cas particulier des systèmes sur les pêches industrielles hauturières

Le cas particulier des systèmes de collecte, gestion et traitement de données sur les pêches industrielles océaniques, dites hauturières (en eaux internationales, hors ZEE) sont essentiellement représentés par les suivis statistiques de la pêche thonière. Du point de vue technique, les types de données que l’on rencontre ici et leur mode de collecte sont tout à fait similaires au cas précédent.
Par contre, les suivis de ces pêcheries océaniques se distinguent par leur organisation institutionnelle très avancée, ce qui a permis d’aboutir à une internationalisation du travail statistique. Des agences internationales (comme l’ICCAT pour l’Atlantique) sont ainsi chargées de mobiliser les statistiques des flottilles thonières travaillant au large sous les différents pavillons, chaque pays ayant obligation de collecter puis de transmettre les données de ses propres flottilles.
Grâce à leurs moyens financiers et technologiques supérieurs, ces suivis tendent à développer eux-mêmes un niveau observatoire, c’est-à-dire une capacité à traiter, à conserver et à valoriser l’information, et ils entrent ainsi en recoupement avec la catégorie suivante.

 

consommation de poissons