Les écosystèmes tropicaux de haute mer

Les thons : des espèces présentes dans tous les océans  |  Un chantier majeur, l'Océan Indien  |  Les dispositifs de concentration de poissons
L'occupation de l'habitat par les grands pélagiques  |  Les interactions entre la ressource et les pêcheurs  |  Les effets conjoints de la pêche et du climat
 L'intégration des connaissances au moyen de modèles écosystémiques

Les thons : des espèces présentes dans tous les océans

Les thons sont des prédateurs actifs et représentent une forte biomasse (plus de  10 Mt) occupant presque exclusivement les écosystèmes pélagiques du large. L’intérêt aussi d’étudier les thons est que ces espèces sont présentes dans tous les océans (excepté les zones polaires) et que l’on dispose de longues séries de données sur leurs populations depuis le milieu du XXe siècle. De bonnes connaissances sur leur écophysiologie sont d’ores et déjà acquises. C’est enfin un matériel vivant sur lequel on peut facilement placer des capteurs.
La recherche thonière fait l’objet d’une coopération scientifique internationale très active, au travers d’organisations régionales de pêche responsables de la coordination des recherches, de  la gestion et de la conservation de ces ressources.
S’y ajoutent des enjeux commerciaux et de développement :
- Une forte capitalisation économique pour leur exploitation est exercée par les grands pays pêcheurs, en majorité du Nord, et une importante filière de transformation est à l’origine de milliers d’emplois induits, tant dans les pays du Nord que du Sud ;
- Outre les bénéfices substantiels, liés à la rente thonière, qui sont utilisés par les pays riverains comme soutien à leurs politiques de développement, des flottilles nationales semi-industrielles exploitant les thonidés ont vu le jour au cours des 10 dernières années.

consommation de poissons