IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Des forêts et des hommes

Des forêts et des hommes > Politiques et dynamiques forestières > La valorisation patrimoniale des forêts > Les Kayas, forêts sacrées du Kenya

Les Kayas, forêts sacrées du Kenya

Cérémonie Unesco Kaya Fungo

Des emplacements fortifiés pour contrer le danger  |  Garantir la sacralité des forêts  |  Les Kayas de Rabai sous la responsabilité des elders  |  Une grande diversité de rituels  |  Ces forêts classées patrimoine mondial de l’Unesco  |  Un patrimoine toutefois menacé  |  Ecotourisme et préservation de la biodiversité

Les forêts kayas sont une des caractéristiques majeures de la zone côtière du Kenya. Occupées au cours du XVIe siècle par les Mijikenda, groupe venu de la frontière de la Somalie actuelle qui a essaimé le long de la côte, elles sont aujourd’hui considérées comme « sacrés ». Leur organisation actuelle s’apparente beaucoup à celle des sanctuaires boisés décrits pour l’Afrique de l’ouest, en l’occurrence ce sont des formations végétales en lesquels se déroulent des activités cultuelles et qui sont souvent les lieux où se joue l’identité du groupe (D. Beaulaton, Introduction, 2010).