IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Des forêts et des hommes

Des forêts et des hommes > Représentations, usages, pratiques > Lorsque les agriculteurs "reconstruisent" la forêt > Sociétés montagnardes, État et forêts au Laos

Sociétés montagnardes, État et forêts : Le cas du Laos

Village du nord Laos

Un accroissement de la pauvreté  |  Une société montagnarde majoritaire pratiquant l’essartage  |  Une loi foncière source de conflits et incomprise des populations  |  Une classification des forêts en 5 types  |  La forêt interdite est devenue la “forêt de l’État” incontrôlée et sans maître

Les sociétés humaines des États de l’Asie du Sud Est continentale (Vietnam, Laos, Cambodge, Thaïlande et la province chinoise du Yunnan) partagent une écorégion montagneuse qui subit des pressions anthropiques de moins en moins contrôlées du fait des changements démographiques, des politiques de développement favorisant les plaines, de la paupérisation croissante, conséquence directe des nouvelles politiques environnementales et  foncières, et des déplacements de populations, de l’expansion des infrastructures régionales et des demandes croissantes en produits forestiers divers.

Les politiques successives pour sauvegarder les richesses de la biodiversité des zones montagneuses, protéger les forêts encore intactes, et reboiser les collines dénudées ont toutes échoué ; ce qui a contribué à réduire considérablement, pour l’ensemble de la région, les ressources disponibles en eau, en carbone et autres, générées par des écosystèmes moins ou peu dégradés.