retour au sommaire de SUDS EN LIGNE

Abidjan (Côte d'Ivoire)Bamako (Mali)Bangkok (Thaïlande)Delhi (Inde)Guatemala CiudadHanoi (Viêt-nam)Johannesburg (Afrique du Sud)Kampala (Ouganda)Le Caire (Egypte)Montréal (Canada)Moscou (Russie)Mumbai (Inde)Ouagadougou (Burkina Faso)Paris (France)Quito (Equateur)Santiago du ChiliSão Paulo (Brésil)Strasbourg (France)

  
  Contexte
  démographique national

Colombie 1985 1993
Population totale
(en millions)
30,06 37,42
Population urbaine
(en millions)
19,64 25,49
% population urbaine 65 % 69 %

 


Premier centre industriel colombien  |  Plus de 6 millions d'habitants Une proportion élevée d'adultes de 15 à 44 ans
Les principaux flux de migrants  |  Forte opposition
Nord riche/Sud pauvre
  |  L'auto-construction pour les plus démunis
De nouvelles pratiques urbaines plus rationnelles
La volonté de mieux gérer le foncier  |  Pour en savoir plus
Bogota en images

Le système administratif en vigueur est un Etat républicain composé de 32 départements, divisés en municipios (communes), et un District Capital. Le système politique est une démocratie parlementaire.
En tant que capitale de la République de Colombie, Bogota a un statut juridico-administratif particulier : Distrito Capital (District Capital), constitué de 19 localidades urbanas (arrondissements) et de la zone rurale de Sumapaz. Il existe une certaine décentralisation des compétences et ressources de l'administration du District vers les arrondissements, lesquels ont un maire (nommé par le maire du District) et une JAL (Junta Administradora Local) composée d'édiles élus au suffrage universel. Contrairement à ce qui s'est produit dans d'autres grandes villes colombiennes, la réalité métropolitaine de Bogota n'a fait l'objet d'aucune reconnaissance administrative. Le District a absorbé successivement une série de communes qui ont ainsi perdu leur autonomie. Il existe néanmoins une autorité environnementale régionale nommée, en charge de réguler l'usage et la conservation des ressources naturelles stratégiques telles que l'eau et la terre. En l'absence de reconnaissance légale, les définitions de l'aire métropolitaine varient selon les études et les sources, mais aboutissent finalement à des territoires souvent très similaires.

Contacts auteurs :
Luis Mauricio Cuervo : lmcuervo@uniandes.edu.co
Françoise Dureau : fdureau@regards.cnrs.fr
Thierry Lulle : lulle@bondy.ird.fr
Adriana Parias : adrianaparias@tutopia.com

retour au sommaire de Métropoles en mouvement