retour au sommaire de SUDS EN LIGNE

Abidjan (Côte d'Ivoire)Bamako (Mali)Bangkok (Thaïlande)Delhi (Inde)Guatemala CiudadHanoi (Viêt-nam)Johannesburg (Afrique du Sud)Kampala (Ouganda)Le Caire (Egypte)Montréal (Canada)Moscou (Russie)Mumbai (Inde)Ouagadougou (Burkina Faso)Paris (France)Quito (Equateur)Santiago du ChiliSão Paulo (Brésil)Strasbourg (France)

 


Premier centre industriel colombien  |  Plus de 6 millions d'habitants Une proportion élevée d'adultes de 15 à 44 ans
Les principaux flux de migrants  |  Forte opposition
Nord riche/Sud pauvre
  |  L'auto-construction pour les plus démunis
De nouvelles pratiques urbaines plus rationnelles
La volonté de mieux gérer le foncier  |  Pour en savoir plus
Bogota en images

Les principaux flux de migrants

Le quart des migrants vers Bogota provient de l'extérieur du bassin migratoire formé par les quatre départements voisins de la capitale. Après la phase d'exode rural intense, se produisent à partir des années 1970 des changements importants dans l'intensité et la direction des flux migratoires. Une diversification sensible des directions de la migration, une plus grande complexité des trajectoires migratoires et le développement de nouvelles formes de mobilité (temporaires et/ou circulaires) marquent la dernière décennie.
A côté d'un flux de ruraux, Bogota draine une population citadine, en provenance des capitales départementales, qui représente 53 % des migrants arrivés à Bogota entre 1980 et 1985. Cette composition particulière des lieux de provenance des migrants a une incidence directe sur les caractéristiques de la population immigrante : composite dans ses origines, celle-ci est nécessairement très hétérogène quant à ses caractéristiques sociales, son mode d'insertion et son impact sur la dynamique de la capitale. Outre cette grande diversité sociale, la population immigrante à Bogota se caractérise par des traits classiques de la migration à destination urbaine en Amérique Latine : les migrants sont jeunes et des femmes en majorité.
L'hétérogénéité sociale de la population des migrants se traduit dans leur implantation spatiale. Que ce soit en termes de localisation, de stratification socio-économique, de type de logement ou de statut d'occupation du logement, les non natifs de Bogota sont présents dans l'ensemble du parc immobilier de la capitale.

retour au sommaire de Métropoles en mouvement