retour au sommaire de SUDS EN LIGNE

Abidjan (Côte d'Ivoire)Bamako (Mali)Bangkok (Thaïlande)Bogota (Colombie)Delhi (Inde)Guatemala CiudadHanoi (Viêt-nam)Johannesburg (Afrique du Sud)Kampala (Ouganda)Le Caire (Egypte)Montréal (Canada)Mumbai (Inde)Ouagadougou (Burkina Faso)Paris (France)Quito (Equateur)Santiago du ChiliSão Paulo (Brésil)Strasbourg (France)

  Contexte
  démographique national

Russie
1989
Population totale
(en millions)
148
% population urbaine
74 %


Une explosion commerciale  |  Près de 9 millions d'habitants
Une population "flottante"  |  8 400 habitants au km2
Vers une nouvelle répartition ethnique  |  Prédominance de l'habitat collectif vertical  |  Un pouvoir municipal fort
Pour en savoir plus  |  Moscou en images

Selon la constitution de 1993, la Russie est une fédération de 89 "sujets" égaux en droit, dont 57 entités administratives (essentiellement des régions ou oblasts) et 32 entités "nationales" (républiques et territoires autonomes). Moscou est la capitale de la Fédération.
Contrairement aux autres villes de la Fédération, Moscou partage avec Saint-Pétersbourg le privilège d'être à elle seule un "sujet". L'oblast du même nom qui l'entoure est un autre "sujet". Il n'y a pas d'aire métropolitaine, mais la municipalité de Moscou s'est régulièrement élargie, notamment tout au long de ce siècle, afin d'incorporer l'essentiel de l'agglomération à mesure qu'elle s'agrandissait. Toutefois, la présence de nombreuses villes satellites, ainsi que le développement rapide de nouvelles formes de périurbanisation, mériteraient soit que l'on recule encore le périmètre moscovite, soit que l'on identifie la tache urbaine quelque part entre les limites municipales et celles, trop vastes, de l'oblast.
La ville de Moscou s'étend sur un peu plus de 1000 km2 et celle de l'oblast sur 47 000 km2.
Une importante réforme de la division administrative de Moscou a commencé en 1991. La ville comporte désormais 10 arrondissements (ou préfectures), qui se divisent en 128 municipalités locales, elles-mêmes découpées en quartiers. La principale originalité de cette division est que, sauf au centre, tout ce qui n'est pas habitat (espaces industriels, grandes infrastructures, trouées vertes, etc.) a été exclu du territoire des municipalités locales.

Contact auteur : Philippe Haeringer
phildanh@club-internet.fr

retour au sommaire de Métropoles en mouvement