les dossiers de Suds en ligne


Les facteurs de risques anthropiques

Croissance démographique et contact avec les virus  |  Les virus du groupe Hantaan  |  Fièvre hémorragique d'Argentine  |  Encéphalite japonaise  |  La fièvre hémorragique de Crimée-Congo  |  La fièvre hémorragique d'Omsk en Sibérie  |  Maladie de la forêt de Kyasanur en Inde  |  Les virus Oropouche et Machupo  |  La fièvre de la vallée du Rift  |  La fièvre jaune en Afrique de l'Ouest  |  L'urbanisation : la dengue hémorragique  |  Les pratiques sexuelles :
le sida
  |  Les risques du voyage  |  Les foyers épidémiques nosocomiaux  |  L'utilisation de produits biologiques  |  Les systèmes de quarantaine

L’urbanisation : la dengue hémorragique

Le plus bel exemple de maladie émergente  |  Une urbanisation mal contrôlée

Les lieux de concentration humaine que représentent les villes peuvent devenir les cibles d'une maladie apparue dans un environnement agricole ou selvatique. On a vu comment le défrichement d'un coin de forêt amazonienne et la culture du maïs qui s'ensuivit favorisèrent la multiplication d'un rongeur de l’espèce Calomys, porteur du virus Machupo, qui se répandit dans les localités de la région en y déclenchant une grave épidémie. Quand le vecteur du virus est un moustique, la maladie risque de sévir à une tout autre échelle que lorsqu'il s'agit d'un rongeur spécifique d'une région. La dengue en est le meilleur exemple, d'autant que cette maladie a évolué, depuis plusieurs décennies, dans le sens d’une gravité croissante.
La dengue est une arbovirose connue depuis au moins deux siècles. Les premières épidémies ont été décrites en 1779 au Caire et à Djakarta. En 1780, une épidémie, bien documentée, fut enregistrée à Philadelphie. Depuis, de nombreuses épidémies ont été notées dans les régions tropicales et subtropicales où le vecteur, le moustique Aedes aegypti, est présent.
Le terme de « dengue » est classiquement associé à un syndrome fébrile qui peut également être rapporté à d'autres arbovirus, notamment au virus Chikungunya. L'utilisation de techniques spécifiques (isolement du virus et sérologie) au cours des quarante dernières années a permis de confirmer l'importance de cette maladie dans les pays tropicaux.



 

Les maladies virales, introduction