les dossiers de Suds en ligne


Les facteurs de risques anthropiques

Croissance démographique et contact avec les virus  |  Les virus du groupe Hantaan  |  Fièvre hémorragique d'Argentine  |  Encéphalite japonaise  |  La fièvre hémorragique de Crimée-Congo  |  La fièvre hémorragique d'Omsk en Sibérie  |  Maladie de la forêt de Kyasanur en Inde  |  Les virus Oropouche et Machupo  |  La fièvre de la vallée du Rift  |  La fièvre jaune en Afrique de l'Ouest  |  L'urbanisation : la dengue hémorragique  |  Les pratiques sexuelles :
le sida
  |  Les risques du voyage  |  Les foyers épidémiques nosocomiaux  |  L'utilisation de produits biologiques  |  Les systèmes de quarantaine

Les risques du voyage

La conquête de nouveaux espaces  |  De plus en plus de gens voyagent 
Mise en contact de populations génétiquement différentes  |  Diffusion de germes infectieux dans les avions et les bateaux

L’histoire de l'humanité est aussi faite de la conquête de nouveaux espaces, habités ou pas. Plus les moyens de transport ont progressé, plus ont augmenté les contacts entre les groupes humains et la possibilité de leur intrusion dans des écosystèmes étrangers.
L’époque moderne a connu les déplacements, définitifs ou non, de dizaines de milliers d'individus sur des espaces transcontinentaux ou intercontinentaux (« Grande Armée » napoléonienne, migrations massives en Amérique du Nord au XIXe siècle). Il est vrai qu'en ce qui concerne la transmission de virus, quelques individus peuvent suffire. L'époque contemporaine connaît une explosion des déplacements ponctuels ou de longue durée, par groupes de milliers d'individus, qui reviennent en général dans leur pays d'origine.
Ce sont en particulier des militaires. Des unités des Nations unies, essentiellement américaines, ont découvert à leurs dépens le virus Hantaan au cours de la guerre de Corée. Les militaires cubains présents au Viêt-nam ont ramené la dengue à Cuba, cette maladie présentant pour la première fois un caractère hémorragique sur le continent sud-américain. Cinq à six mille militaires français stationnent en permanence en Afrique tropicale, et sont relevés tous les quatre ou six mois : les services de santé concernés connaissent les pourcentages d'infections virales de ces troupes.
Des manifestations diverses réunissent régulièrement, ici ou là sur la planète, des foules constituées d'individus venus du monde entier. Les jeux Olympiques constituent la plus importante de ces manifestations, qui représentent l'occasion idéale pour des transports et des échanges de virus.



 

Les maladies virales, introduction