les dossiers de Suds en ligne


Un peu d'histoire

Plus de 600 virus nouveaux décrits dans les années 50-60  |  Le concept
de maladie virale émergente
  |  L'histoire des grandes pandémies  |  L'affirmation prophétique de Charles Nicolle en 1933

Plus de 600 virus nouveaux décrits dans les années 50-60

Ce domaine de la virologie a pris naissance à la suite de démonstration du rôle tenu par le moustique Aedes aegypti comme vecteur de la fièvre jaune, qui demeure de nos jours encore la plus importante des arboviroses. Dans les années 1950, différents organismes mettent en place des réseaux de surveillance internationaux visant à recenser les virus transmis par les insectes et ceux présents dans des hôtes réservoirs (rongeurs, chauves-souris, oiseaux, animaux domestiques). Le bilan de ces investigations est surprenant : plus de 600 virus nouveaux seront décrits, pour la plupart orphelins, c’est-à-dire qu’on ne peut les associer à aucune pathologie connue. Ces découvertes n’ont pas suscité à l’époque un grand intérêt et le risque potentiel de diffusion de ces virus qualifiés de « tropicaux » ne semblait aucunement inquiéter les autorités de santé. L’apparition du sida et la démonstration que les VIH provenaient de virus simiens présents chez différentes espèces de singe en Afrique et qui avaient pu s’adapter à l’homme puis diffuser hors du continent africain amenèrent les scientifiques à porter un regard nouveau sur les arbovirus, et d’une façon plus générale sur les zoonoses tropicales. Cet intérêt apparaît de nos jours justifié, avec la récente introduction aux États-Unis du virus West Nile (arbovirus transmis par les moustiques) ou la soudaine émergence du Coronavirus responsable du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère).



 

Les maladies virales, introduction