IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les risques volcaniques

Fascination ou crainte, les volcans suscitent des sentiments passionnés et contradictoires. Une centaine d'entre eux, véritables bombes à retardement, font l'objet d'une surveillance rapprochée.

Retour à l'accueil

L'état de maladie virale

Les composantes de l'infection virale  |  La perception de la notion de maladie variable selon le statut social  |  La membrane cellulaire, véritable porte d'entrée des virus  |  Facteurs de susceptibilité aux infections virales  |  Symptômes cliniques variables selon l'âge  |  L'état immunitaire des individus

L’état immunitaire des individus

L’état immunitaire des individus constitue un facteur essentiel dans la réponse aux maladies infectieuses. Les déficits immunitaires étaient relativement rares au début du XXe siècle, et étaient associés principalement à des maladies génétiques. L’avènement du sida, l’usage de médicaments immunodépresseurs, la diminution naturelle de l’efficacité du système immunitaire due au vieillissement des populations font qu’il existe aujourd’hui une fraction de la population dont les défenses sont nettement affaiblies. Aux États-Unis, on estime à treize millions le nombre d’individus présentant un système immunitaire altéré. Les conséquences de cette situation en termes d’évolution des maladies infectieuses sont pour l’instant inconnues. Dans la littérature médicale, il est fait mention de plusieurs sujets immunodéficients infectés par le virus de la poliomyélite lors de la vaccination orale, qui excrètent depuis plusieurs années ce virus en constante évolution.
Quelles seront les conséquences de ce déficit immunitaire vis-à-vis de nombreux virus tropicaux aptes à infecter l’homme, mais pour lesquels aucune maladie n’a été décrite ? En l’absence de régulation de l’infection, il est à craindre que certains virus s’adaptent à des tissus (foie, cerveau, etc.) auxquels ils n’avaient pas accès en raison de la barrière imposée par le système immunitaire.