IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les risques volcaniques

Fascination ou crainte, les volcans suscitent des sentiments passionnés et contradictoires. Une centaine d'entre eux, véritables bombes à retardement, font l'objet d'une surveillance rapprochée.

Retour à l'accueil

Mécanismes biologiques et moléculaires

La diversité virale  |  L'évolution des virus

L'évolution des virus

Laboratoire de recherche sur le sida à Dakar

Le concept de populations virales en équilibre  |  Évolution par mutations ponctuelles  |  Évolution par recombinaison génétique  |  Évolution par réassortiment des gènes  |  Évolution par délétion ou duplication de gènes

Les virus évoluent en obéissant aux mêmes règles que le reste du monde biologique. Ils servent aujourd'hui de modèles dans l'étude de l'évolution du génome au niveau moléculaire. Maintes hypothèses ont été proposées pour expliquer leur origine :

On distingue en fonction de la nature de leur acide nucléique les virus à ADN et les virus à ARN. Les virus à ARN comportent deux groupes, les ribovirus et les rétrovirus. Ces derniers au cours de leur cycle de multiplication possèdent les deux types d’acides nucléiques, ADN et ARN, grâce à la transcriptase inverse, enzyme capable de convertir l’ARN en ADN. Les virus à ADN pourraient dériver de fragments de gènes cellulaires ; il n’est toutefois pas exclu que certains virus proviennent par transcription inverse de molécules d’ARN.
Les virus à ARN sont ubiquitaires, ils possèdent un potentiel évolutif unique et particulièrement efficace. Les maladies virales nouvelles trouvent en grande partie leur étiologie dans des virus à ARN, qui sont les virus les plus représentés dans le monde animal et le monde végétal, et pratiquement les seuls à présenter des cycles de transmission avec des hôtes variés (arbovirus), ce qui indique leur extrême faculté d'adaptation et d'évolution.
Attardons-nous sur les mécanismes d’évolution des virus et les conséquences qui en découlent en termes d’émergence.