IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Bamako

Le district de Bamako  |  Vers l'urbanisation complète du district  |  La moitié des emplois dans le secteur informel  |  Une fécondité élevée  |  Les deux rives du fleuve Niger  |  Un habitat évolutif  |  Un sentiment de gâchis urbain

Un habitat évolutif

Promu par les ménages et relevant de filières artisanales de construction, l'habitat de cour est presque exclusif. Les rares opérations immobilières, aux bilans très limités, continuent de mobiliser le travail par tâcheronnage. Le modèle de la petite villa, censé y être promu, rejoint fortement celui de la cour par ses aménagements et pratiques ultérieurs. L'Agence de Cession Immobilière, qui a le monopole de l'aménagement des terrains nouvellement lotis depuis le milieu des années 1990, ne tente guère de promouvoir d'opération immobilière et se limite à une promotion foncière.
De fait l'habitat se verticalise lentement dans les dernières années : cours densifiées depuis les années 1960, ou lotissements " haut de gamme " des années 1990. Mais il s'agit en fait d'une élévation d'un étage réalisé par les ménages : l'habitat est conçu comme évolutif.
Le fait que la part des ménages locataires tende à rattraper celle des ménages propriétaires dans le recensement indique une sensible évolution de la métropole. En 1987, Bamako compte 46 % de propriétaires et 43 % de locataires; cependant, le rapport entre les deux statuts d'occupation principaux (le solde est le fait de ménages hébergés à titre gratuit) varie fortement dans l'espace de l'agglomération. Sur la rive septentrionale, à l'exception du front le plus récent (commune I), les locataires sont plus nombreux que les propriétaires.