IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Bangkok

De part et d'autre du fleuve Chao Phraya  |  Un pôle d'échanges internationaux  |  Plus de 9 millions d'habitants  |  D'importants mouvements migratoires  |  Aménagement de grands réseaux d'infrastructures  |  Vers une verticalisation par "superblocs"  |  L'essor du secteur privé  |  Une croissance mue par les forces du marché  |  L'administration face aux slums

L'essor de la promotion privée

Alors que la promotion privée ne contribuait qu'à 3 % de la production de logements à Bangkok en 1974 et intervenait dans l'étroit segment du logement " haut de gamme ", en 1991 sa contribution est de 27 %. Sa production s'est diversifiée d'abord sous la forme de boutiques (shophouses) et de pavillons économiques (townhouses) en bande, puis avec l'extension de la formule du logement en copropriété (condominium, initialement réalisé dans des opérations de standing) au condominium " économique ". Les logements produits par la promotion privée, qui comptaient pour environ 25 % de l'accroissement du parc de logements entre 1974 et 1984, contribuent à plus de 50 % de son accroissement entre 1984 et 1988 ; quant au logement en condominium, sa part dans la production privée de logements est passée de 2 à 43 % entre 1986 et 1990 - accroissement largement imputable aux formules " économiques " (low-cost condominium).
Les réalisations économiques de la promotion privée sont également à l'origine d'un marché locatif "individuel" qui porte les promoteurs à considérer avec intérêt la réalisation d'immeubles de rapport destinés à la location aux ménages modestes.
Cet essor de la production du secteur privé est à confronter aux faibles performances du secteur public dans le domaine du logement (ses réalisations ne contribuent qu'à 6 % du parc de logements de Bangkok - habitat sous-intégré inclus - en 1991).
Les logements réalisés entre 1973 et 1991 par l'Office national du logement consistent, pour 85 % d'entre eux, en immeubles collectifs construits dans des grands ensembles et des villes nouvelles, principalement localisés à la périphérie de Bangkok. Il importe d'observer que si l'Etat thaïlandais ne manifeste qu'un faible engagement dans la production directe de logements urbains, en revanche, à travers sa Banque gouvernementale du logement (organisme institué dans la même période que l'Office national du logement), il contribue fortement à l'extension du marché du logement aux ménages à ressources modestes, dans le cadre de la politique d'accession à la propriété.