IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Bangkok

De part et d'autre du fleuve Chao Phraya  |  Un pôle d'échanges internationaux  |  Plus de 9 millions d'habitants  |  D'importants mouvements migratoires  |  Aménagement de grands réseaux d'infrastructures  |  Vers une verticalisation par "superblocs"  |  L'essor du secteur privé  |  Une croissance mue par les forces du marché  |  L'administration face aux slums

Une croissance urbaine mue par les forces du marché

En dépit de quelques éléments de composition urbaine de prestige dans la première moitié du XXe siècle et de la réalisation de plusieurs plans directeurs à partir des années 1960 (généralement peu suivis de mesures d'application), la croissance de Bangkok ne relève guère de l'expression d'une volonté publique. L'image qui prévaut est celle d'une croissance mue par les forces du marché, la crise immobilière et urbaine, annonciatrice de la crise économique et financière de 1997, semble corroborer cette appréciation, de même que les aléas qui régulièrement pèsent sur les grands projets publics (autoroutes, ville nouvelle administrative, nouvel aéroport) ; l'exemple le plus illustratif demeure celui du métro de la capitale, dont une première ligne a été récemment mise en service après de multiples péripéties au cours de la dernière décennie.
Cependant, sur divers plans – principalement à partir des années 1970 – et parfois sous la pression des organismes internationaux de crédit, l'Etat thaïlandais a joué un rôle actif dans l'orientation du développement urbain, en particulier :