IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Hanoi

Des investissements étrangers grandissants et un renouveau des migrations  |  Des maisons individuelles construites sans permis  |  Pallier le manque de logements  |  Complexité et pesanteurs administratives  |  De nombreuses constructions illégales

Des maisons individuelles construites sans permis

Au début des années 1950, la ville était principalement constituée de trois grands secteurs :

Ces quartiers étaient entourés de nombreux villages et, occasionnellement, d'extensions urbaines de petite dimension.
Après 1955, on n'observe pas de changements importants dans l'organisation de l'espace urbain avant la fin des bombardements américains, à part quelques projets de logements répartis aux franges des trois secteurs précédemment cités, et les constructions des premiers vastes complexes résidentiels autonomes, selon le modèle soviétique des Mikrorayon. De nombreux nouveaux complexes de ce type (khu tap the) furent construits dans les années 1970 et 1980 au sud et à l'ouest de la ville. C'est là que l'on vit aussi apparaître quelques établissements institutionnels et des industries. Au nord-ouest de la ville, les activités touristiques ainsi que quelques ensembles résidentiels de luxe se développèrent autour du lac à partir des années 1980.
Depuis 1986, le développement urbain dominant résulte de la construction de maisons individuelles sans permis, sur tout le territoire de la ville.