IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Hanoi

Des investissements étrangers grandissants et un renouveau des migrations  |  Des maisons individuelles construites sans permis  |  Pallier le manque de logements  |  Complexité et pesanteurs administratives  |  De nombreuses constructions illégales

De nombreuses constructions illégales

Selon la réglementation en vigueur, les demandes de droits d'occupation de terrain afin d'y construire une maison individuelle nécessitent des dossiers conséquents à remplir. Après 1986, les demandeurs de permis réalisèrent que les autorités de district avaient pris au moins deux ans avant de décider du bien-fondé de leurs requêtes. En conséquence, de nombreuses alternatives furent envisagées par les habitants de Hanoi pour contrevenir à cette bureaucratie. Les responsables d'arrondissements, soutenus par ceux des unités de voisinage et des comités de rues, furent ainsi enclins à laisser se développer des constructions informelles (de fait illégales) contre un peu d'argent.
Ces constructions sont largement visibles dans toute la capitale et ne peuvent être ignorées des responsables politiques ou des administrateurs. Mais les autorités soulignent le prétendu caractère "temporaire" de telles installations et ne se soucient guère de faire appliquer leurs propres règlements. Une tolérance identique existe à propos des zones de squats occupées par une population dépourvue de cartes de résidents. Malgré une attitude assez négative envers de telles implantations, les évictions n'ont pas encore été entreprises. Ceci est sans doute dû au nombre encore très limité de squatters illégaux à Hanoi.
L'eau, l'électricité et l'assainissement sont fournis et gérés par la municipalité, à des taux subventionnés (héritage de la période antérieure aux réformes). Actuellement on assiste à une détérioration rapide de ces services par manque de financement. Les subventions aux transports locaux publics ont été supprimées, en conséquence ces derniers disparaissent progressivement.

Traduit de l'anglais par Stéphane Quoniam