IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Le Caire

Trois villes multimillionnaires  |  Verticalisation de l'habitat  |  Un habitat précaire souvent dangereux  |  95 % du sol à l'État  |  Pouvoirs publics et quartiers illégaux

Verticalisation de l'habitat

Les tendances les plus récentes du marché haut de gamme sont à la production de logements dans des compounds (ensembles fermés), à l'écart de la ville. Ce type de développement, très luxueux, se rencontre également dans des portions de villes nouvelles.
Le secteur privé prend en charge la quasi-totalité de la production de logements, avec une part très importante, y compris dans le non-réglementaire, réalisée par une promotion immobilière petite-marchande ou capitaliste. Les formes de production frappent par leur similarité dans les secteurs réglementaires ou non-réglementaires. La tendance à l'auto-construction est très résiduelle et l'auto-promotion a la particularité de s'appuyer sur une promotion immobilière très organisée, autour d'entrepreneurs qui gèrent la sous-traitance des diverses composantes du bâtiment et financent la construction par des avances progressives des futurs occupants. Depuis une décennie au moins, la verticalisation de l'habitat dans les quartiers populaires et semi-populaires est très forte, et il est fréquent que des immeubles de cinq étages ou plus s'édifient d'un seul tenant y compris dans les secteurs à urbanisation contestée. Au sein du secteur privé, le non-réglementaire connaît des formes spatiales et des formes d'occupation variables, mais peu de logements vraiment précaires (les matériaux sont le plus souvent en dur).
La plus grosse partie de ce parc, localement appelé 'ashwaiy , littéralement "aléatoire", se concentre sur des terrains privatifs agricoles. La propriété du sol confère aux occupants une grande sécurité, qui favorise l'édification de bâtiments de plus en plus hauts, en particulier dans les zones périphériques. La construction dans ces quartiers est faite en grande partie par de petits promoteurs, souvent issus du quartier. L'auto-promotion par de petits propriétaires tend à disparaître en raison du coût astronomique du foncier.