IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Mumbai

La base économique la plus importante du pays  |  La plus grande agglomération urbaine indienne  |  Plus de 12 millions d'habitants  |  Un étroit promontoire dans la mer d'Oman  |  L'essentiel de la production de logement assurée par le secteur informel  |  La politique du "logement pour tous"  |  Les squatters toujours menacés d'éviction

La politique du "logement pour tous"

Les politiques urbaines mises en œuvre à Mumbai sont nécessairement influencées, tout d'abord, par le gouvernement de l'Etat du Maharashtra, puis par le Gouvernement Central ou ses agences tels les Chemins de Fer ou les Autorités portuaires qui gèrent ces secteurs dans la ville.
En adéquation avec la stratégie nationale, la politique urbaine et du logement à Mumbai et dans le reste du Maharashtra dans les trois décennies qui ont suivi l'indépendance de l'Inde, était fondée sur intervention directe des agences de l'Etat. Cette politique couvrait : la fourniture de logements subventionnés en location et en vente, destinés aux groupes de revenus faibles et moyens; l'éradication des bidonvilles; l'élaboration et l'application des schémas directeurs d'urbanisme; une planification urbaine basée sur des normes de faibles densités et autres normes élitistes; l'imposition d'un plafond sur les avoirs fonciers urbains non bâtis et d'autres mesures de contrôle social des terrains. Dans le même temps, les aménageurs redoutaient la croissance urbaine désordonnée des grandes métropoles comme Mumbai, les conséquences de l'arrivée de migrants pauvres sur des terrains non viabilisés et dépourvus de services, et des entorses aux schémas directeurs provoquées par des empiétements résidentiels sauvages sur des terrains publics. Peu d'efforts ont été accomplis dans l'élaboration et l'application de programmes de logements et de services urbains avec le souci d'y impliquer les communautés, le secteur privé et les agences de volontariat.
Les tournants majeurs dans la politique urbaine de Mumbai sont intervenus par le biais de la politique existant à l'échelon national, à partir du sixième Plan Quinquennal de 1984 qui coïncidait avec les projets d'assistance de la Banque Mondiale pour Mumbai dans les années 1980. On reconnut alors le bien-fondé du retrait des instances gouvernementales des programmes de construction au profit de l'encouragement des initiatives individuelles, d'une planification urbaine plus flexible, de la participation des groupes défavorisés, ainsi que l'importance du recouvrement des coûts et de la prise en compte des possibilités de financement des familles. La Politique Nationale de Logement de 1982, révisée en 1998 a fourni la trame de la politique du "logement pour tous", dans le cadre d'un programme de réduction de la pauvreté dans les zones urbaines et rurales, de la participation des communautés, de l'intervention possible du secteur privé et des agences non gouvernementales.