IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Ouagadougou

Le PNB par habitant inférieur à 250 $  |  Les quartiers périphériques Est, Sud-Est de la ville investis  |  Un seul ménage par parcelle  |  "Casser les féodalités traditionnelles"  |  À peine plus de 1000 hectares lotis  |   Spectaculaire métamorphose de l'espace bâti

Un seul ménage par parcelle

Jusqu'à la fin des années 1970, l'Etat est quasi absent du secteur. On constate, en fin de période un développement significatif du mode d'acquisition par achat avec développement d'un véritable marché foncier. Après 1983, la politique massive de lotissements interrompt momentanément cette évolution en donnant le premier rôle à l'Etat. Les années 1990 consacrent le retour au secteur privé de la promotion foncière et immobilière avec apparition d'un secteur moderne de promotion cherchant à capter l'épargne des burkinabés placée à l'Etranger.
Dans le parc immobilier, la part relevant de la promotion publique et privée à vocation commerciale demeure très limitée, en tout état de cause, moins de 10 % de l'ensemble du parc. Ce qui ne signifie nullement - du moins depuis les années 1980 - que le reste du parc relève de l'illégal
De 450 m² en 1980, la superficie moyenne des parcelles se situerait aujourd'hui autour de 300 m². Le taux moyen d'occupation des parcelles est de 6,1 avec 1,7 personne par pièce.
La quasi-totalité des parcelles est occupée par un seul ménage si l'on excepte celles occupées par les locataires (un peu plus du quart des locataires cohabitent avec au moins 5 ménages). Si les hébergés sont majoritairement apparentés au propriétaire, les locataires n'entretiennent pratiquement jamais de rapport de parenté avec le propriétaire.