IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

São Paulo

Principal centre financier du pays  |  Une croissance explosive depuis la fin du XIXsiècle  |  Un processus de verticalisation du bâti  |  70 % des logements appartiennent à leurs occupants  |  Répression, régularisation et laisser-faire

Un processus de verticalisation du bâti

Entre 1905 et 1914, la tache urbaine a augmenté annuellement de 114 ha et de 868 ha par an entre 1914 et 1930. Cette croissance n'est pas due à l'augmentation de la population, mais au développement des lotissements spéculatifs. La densité de la partie urbanisée était de 110 hab./ha en 1914 et seulement de 47 hab./ha en 1930.
L'expansion périphérique après les années 1940 peut être expliquée par différents facteurs : la demande des familles à bas revenus qui cherchaient à se libérer de tout loyer et souhaitaient accéder à la propriété selon une offre compatible avec leurs salaires; l'absence de contrôle des lotissements clandestins sur des terrains ruraux; l'extension du réseau de bus favorisant l'implantation de logements éloignés des lieux de travail. La tache urbaine de la ville de São Paulo est ainsi passée de 180 km2 en 1930 à 700 km2 en 1965 et 900 km2 en 1988. Celle de l'agglomération (communes voisines et conurbation) atteignait à la même date 1 700 km2.
Alors que la ville s'étendait sans contrôle et sans infrastructures en raison des lotissements illégaux, de nombreux espaces demeuraient vides dans les secteurs péricentraux. Néanmoins, le processus de verticalisation à São Paulo (résidences, commerces, bureaux) s'est considérablement développé, surtout dans des secteurs urbains habités et dotés de toutes les infrastructures modernes. Dans ces secteurs, les promoteurs de la verticalisation produisent de nouvelles surfaces à construire en démolissant les bâtiments existants et en procédant à des regroupements parcellaires. Le tissu urbain se transforme ainsi en permanence.