IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

São Paulo

Principal centre financier du pays  |  Une croissance explosive depuis la fin du XIXsiècle  |  Un processus de verticalisation du bâti  |  70 % des logements appartiennent à leurs occupants  |  Répression, régularisation et laisser-faire

Répression, régularisation et laisser-faire :
les pouvoirs publics varient selon leurs intérêts

Dans l'histoire récente du pays, il est impossible de parler de "politiques urbaines" du Gouvernement fédéral ou des États. Il faut plutôt évoquer le laisser-faire généralisé vis-à-vis des effets des politiques économiques et du système politique et social : déséquilibres régionaux, dégradations des marchés du travail, violence urbaine, exclusion sociale, etc. Malgré l'aggravation de ces problèmes par les lois et les politiques fédérales, leur solution reste l'affaire des pouvoirs locaux, surtout après le renforcement du discours de la décentralisation et du retrait de l'État.
La principale forme d'intervention publique en milieu urbain consiste en des grands travaux d'infrastructures, d'assainissement et de transport. Ces interventions ont des effets souvent contradictoires sur la structuration de l'espace : valorisation des sols, expulsion des populations les plus pauvres, etc. Toutefois on observe de temps à autres quelques initiatives au niveau de la gestion intra-urbaine et des politiques redistributives qui peuvent contribuer à la réduction de l'exclusion : programmes destinés à garantir un revenu minimal à toutes les familles, outils fonciers pour augmenter les possibilités d'accès au logement, etc.
Au niveau intra-urbain, les municipalités sont théoriquement responsables de l'expansion et de la gestion de l'espace déjà urbanisé. Leur participation dans la production de l'espace se fait surtout à travers l'implantation du système de voirie. Pour orienter l'expansion et les promoteurs privés, un ensemble de lois municipales réglemente le lotissement et l'usage du sol (zonage, coefficient d'occupation des sols, etc.). Cependant, la majorité du territoire métropolitain a été occupée irrégulièrement et continue à être densifiée de la même façon.
Les quartiers illégaux sont de fait une solution avantageuse pour le système : pour cette raison ils se sont considérablement développés. Face aux diverses situations d'irrégularité, en fonction des situations politiques, des intérêts en jeu, de la conjoncture, l'attitude des pouvoirs publics varie beaucoup : soit la répression, soit le laisser-faire, soit des actions de régularisation.