IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

Strasbourg

Deuxième port fluvial de France  |  Une croissance de population continue  |  Un phénomène de desserrement de la population et de l'urbanisation  |  Un patrimoine important et varié  |  Le volontarisme des élus  |  Des relais efficaces

Un patrimoine important et varié

En 1990, le parc de résidences principales est composé à 15 % de maisons individuelles et à 85 % de logements en immeuble collectif. Ce parc a été réalisé et est géré par des acteurs privés et par des acteurs publics (bailleurs sociaux et municipalités).
Les pouvoirs publics ont un patrimoine important et varié : l'ancien (d'avant-guerre) se trouve dans des quartiers péricentraux, alors que le récent est localisé dans les cités périphériques. Après une phase de croissance très rapide, ce patrimoine se développe assez lentement depuis une vingtaine d'années. Les acteurs privés occupent le reste du terrain : ils sont divisés en petits propriétaires bailleurs ou occupants et en organismes (banques, compagnies d'assurances, etc.). L'activité de promotion est très importante; il n'y a pratiquement pas de maison réalisée sans cet intermédiaire dans l'agglomération. Les opérations de petite taille, très éparpillées au gré des opportunités foncières, sont dominantes pour les années 1990 : quelques ZAC (Zone d'Aménagement Concerté) et lotissements sont cependant en phase de réalisation permettant de concentrer les interventions.
Outre les sans-abri squattant des lieux inoccupés tels que garages, locaux industriels ou logements vides, ou établissant des campements sommaires sur les berges ou sous les ponts, l'habitat spontané illégal concerne surtout des populations paupérisées venant des pays de l'est (généralement des gitans d'ex-Yougoslavie et de Roumanie) qui se fixent dans des friches urbaines en voie de reconversion (Fronts de Neudorf, et certains secteurs du port du Rhin) ou dans des campements plus ou moins permanents dans les forêts environnantes.
Les 197 500 logements formant le parc de l'agglomération en 1999 sont répartis en 177 500 résidences principales, en 3 500 résidences secondaires et en 16 500 logements vacants. Le locataire résidant (60 %), puis le propriétaire résidant (27 %) forment les deux statuts d'occupation dominants du parc de logements, suivis par les logements occupés gratuitement (4 %), le solde étant vacant. On dénombre également plus de 43 000 logements locatifs sociaux sur l'ensemble de la Communauté Urbaine de Strasbourg, gérés par plus de 25 bailleurs sociaux différents.