IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les sols, des milieux vivants très fragiles

Transition nutritionnelle en Europe

8 grands secteurs d'activité interrogés  |  Liens entre publicité, comportements
alimentaires et obésité
  |  Les contrôles actuels  |  Les futurs contrôles  |  La responsabilité du respect de la réglementation  |  La restriction de la publicité à la télévision  |  La culture alimentaire française et la publicité

Les contrôles actuels
• Tous les interviewés, à l'exception des représentants des industries agroalimentaires et des entreprises publicitaires, pensent que la réglementation en matière de publicité sur les aliments n'est pas suffisamment contrôlée, laissant ainsi entendre que les contrôles ne vont pas assez loin.

• Comparé aux autres pays, le niveau de contrôle de la publicité en France se situe dans la moyenne pour la plupart des interviewés. Les pays scandinaves sont les plus souvent cités comme ayant le moins de publicité et d'activités promotionnelles qui ciblent les enfants. Les pays nordiques pourraient donc constituer un modèle utile pour la France.

• Beaucoup d'interviewés soulignent la difficulté due à l'antagonisme entre les différentes parties prenantes, à savoir les scientifiques, les associations de défense des consommateurs et des enfants vs. le secteur agroalimentaire et les publicitaires, et aux conflits entre différents ministères. Les parties prenantes ne doivent pas laisser la parole à un groupe dominant, elles ont besoin de trouver un terrain d'entente à partir duquel elles pourront commencer à travailler ensemble.

• Les autres obstacles à l'efficacité des contrôles incluent l'impact des informations à caractère sanitaire intégrées dans les publicités TV et radio en France; elles sont en effet considérées comme produisant des effets pervers, n'étant pas toujours bien comprises par le grand public. Les messages obligatoires à caractère sanitaire qui accompagnent la publicité ont besoin d'être améliorés pour optimiser leur compréhension par les consommateurs.