IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

De la plante au médicament

L'exploration de la biodiversité passe par la valorisation des médecines traditionnelles et par des techniques de triage automatisé sélectionnant de nouvelles substances naturelles pour des applications médicales.

 

De la plante au médicament > Réglementation de l'accès à la biodiversité

Réglementation de l'accès à la biodiversité : les enjeux de la Convention sur la diversité biologique

Lethrinus miniatus "Gueule rouge" avec gorgones

La Convention sur la diversité biologique  |  Divers acteurs font entendre leur voix  |  La dénonciation de la biopiraterie  |  Un partage des bénéfices tirés de la biodiversité  |  Vers un nécessaire rattrapage économique des pays du Sud  |  À qui appartient la biodiversité ?  |  La route est longue vers le partage des avantages  |  Une demande incertaine  |  La question des droits de propriété intellectuelle au centre du débat  |  Une ressource mal définie  |  Explorer d’autres possibilités

La Convention sur la diversité biologique, signée à Rio lors du Sommet de la Terre en 1992, a illustré la volonté d'une régulation internationale pour répondre à un problème d'environnement global : l'érosion de la biodiversité.
Les Conventions internationales d'environnement global ont été conçues pour que tous les pays signataires partagent à la fois les efforts et les bénéfices de la conservation des biens et services fournis par la biosphère. Cela soulève deux questions. Tout d'abord, les Conventions étant dues à l'initiative des pays industrialisés, leur conception ne peut être indépendante de la forme dominante de régulation des conflits des sociétés industrielles, c'est-à-dire de la régulation marchande. Par ailleurs, les Conventions ne peuvent que préjuger d'une uniformité de représentations et d'un intérêt commun de tous les pays pour la protection de la biodiversité.
Notre propos est d'analyser le processus qui a conduit à la signature de la Convention, en insistant particulièrement sur un de ses résultats : la promotion de contrats de bioprospection. Que peuvent attendre aujourd’hui les populations "gardiennes de biodiversité" de la Convention ?