IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les sols, des milieux vivants très fragiles

Les sols sont fragiles

Les recherches de l'IRD et de ses partenaires

La dégradation des sols par salinisation ou alcalisation

La dégradation des sols par salinisation  |  Gestion et réhabilitation des sols salés  |  La dégradation des sols par alcalinisation  |  Le processus d’alcalinisation  |  Les problèmes rencontrés dans les sols alcalins 
Gestion et réhabilitation des sols alcalins  |  Réhabilitation biologique des sols alcalins, un exemple au Niger

La dégradation des sols par alcalinisation
Si on apparente généralement les sols alcalins — caractérisés par un pH élevé, souvent au-dessus de 9, et une forte proportion de sodium sur le complexe d’échange supérieure à 15 % aux sols salés, c’est parce qu’ils résultent eux aussi d’une dégradation suite à une concentration de la solution du sol. Mais deux points les distinguent des sols salés. Ce sont :

Le profil chimique particulier de ces sols peut être de cause naturelle (altération de roches cristallines dans un contexte aride, par exemple) ou bien anthropique (causé par une irrigation mal gérée avec une eau elle même déséquilibrée vers le pôle carbonaté).