IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les sols, des milieux vivants très fragiles

Les sols sont fragiles

Les recherches de l'IRD et de ses partenaires

La dégradation des sols par salinisation ou alcalisation

La dégradation des sols par salinisation  |  Gestion et réhabilitation des sols salés  |  La dégradation des sols par alcalinisation  |  Le processus d’alcalinisation  |  Les problèmes rencontrés dans les sols alcalins 
Gestion et réhabilitation des sols alcalins  |  Réhabilitation biologique des sols alcalins, un exemple au Niger

Le processus d'alcalinisation
Au cours de la concentration de la solution du sol, le premier sel à précipiter est la calcite (CaCO3). Dans un contexte géochimique où l’alcalinité de la solution est supérieure à la teneur en ions calcium, l'alcalinité augmente, menant à des valeurs de pH élevés, rapidement au-dessus de 9. Parallèlement, les teneurs en calcium dissoutes dans la solution s'effondrent même si l'on observe fréquemment des précipitations de calcite dans les profils de sol. Cette réserve en calcium n'est pas disponible dans la solution du sol. Les proportions de sodium échangeable augmentent, et peuvent atteindre des valeurs de 40 % ! Le seuil des 15 % de sodium échangeable, considéré comme la limite pour la perte de structure du sol, est largement dépassé et la structure s'effondre. Exceptionnellement, des teneurs en sodium échangeable supérieures à 60 % ont été observées à l’état naturel dans les sols autour des lacs alcalins tropicaux — Rift africain, delta de l’Okavango (Afrique australe), Pantanal, Nhecolândia (Amérique du sud), etc. Lorsque la solution du sol est très concentrée, on peut alors observer des efflorescences de carbonates-bicarbonates de sodium de différents types à la surface des sols. Le pH des sols est alors voisin de 11.
Parallèlement à cela, dans ce genre d'environnement géochimique, le magnésium est contrôlé par la précipitation de silicates magnésiens, et ce à peu près au même facteur de concentration que le contrôle du calcium par la calcite, c’est à dire très tôt dans le processus de concentration. Le magnésium ne peut donc pas jouer le rôle d’ion bivalent pour remplacer le calcium sur le complexe et maintenir ainsi une bonne structure du sol.
Les sols alcalins évolués présentent généralement une différentiation morphologique. Elle consiste en :

Vallée du Rift au Kenya