IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les sols, des milieux vivants très fragiles

Qu'est-ce qu'un sol ?

Acacia siberiana déchaussé, Afrique du Sud

Le sol provient de la décomposition et de l’altération des roches par l'action de l'eau, de l'air et des êtres vivants. Au cours du temps, le sol s'épaissit et se modifie ; il acquiert des constituants (matières organiques, argiles...) et des structures (couleurs, agrégats, horizons...) qui lui sont spécifiques.
Le sol est divers : ses caractéristiques et ses propriétés changent en fonction des roches, des reliefs, des climats, des végétations, de leurs âges. Le sol est très mince par rapport au diamètre du globe terrestre : de quelques centimètres à quelques mètres. Le sol est l'épiderme vivant et vital des continents de la Terre.
Le sol se forme lentement, mais ses propriétés évoluent rapidement. La fabrication du matériau qui deviendra le sol par altération des roches est un phénomène lent : l’échelle est celle du siècle et du millénaire. Cependant, les principales propriétés des sols peuvent évoluer très vite : c’est le cas de la structure, de la porosité, de l’activité biologique, des teneurs en certains éléments nutritifs.
Le sol a pris naissance avec la vie, il y a très longtemps, bien avant l’Homme. Et depuis que l’Homme existe, le sol l’accompagne : des civilisations se sont construites et détruites en fonction de l’évolution anthropique des sols.
Pour les Hommes, le sol est présent au quotidien. Il est sous nos pieds, sous nos logements, sous nos routes et chemins : il supporte les habitats et les infrastructures liées aux activités et aux loisirs des sociétés humaines. Il constitue nos champs. Mais il est aussi devant nos yeux : les paysages cultivés sont colorés par les sols, les coupes de routes révèlent l’intérieur des sols…

sol du Haut Atlas central, Maroc
érosion des sols en Thaïlande