IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les sols, des milieux vivants très fragiles

Mieux connaître les sols

Les recherches de l'IRD et de ses partenaires

Sols et changements climatiques

La respiration du sol  |  Les services écosystémiques rendus
par les sols
  |  La vulnérabilité des écosystèmes

Au premier abord le lien entre les sols et la composition de l’atmosphère, en particulier les concentrations des gaz à effet de serre, n’est pas évident ! Pourtant les sols sont au cœur du cycle du carbone, qui compte deux importants gaz à effet de serre : le CO2, ou dioxyde de carbone qui est, après la vapeur d’eau, le gaz à effet de serre le plus important en concentration dans l’atmosphère avec 380 ppm, et le CH4 ou méthane.

 

Concentration en CO2La concentration du CO2 apparaît faible, mais ramenée à la masse de l’atmosphère, cela équivaut à un compartiment d’environ 760 milliards de tonnes de carbone (ou Giga tonnes = Gt): c'est-à-dire plus que dans toutes les plantes, qui stockent moins de 600 milliards de tonnes… mais beaucoup moins que les sols qui comportent au moins le double de carbone que dans l’atmosphère.