IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les sols, des milieux vivants très fragiles

Mieux utiliser les sols

Colon de la Transamazonienne

Les sols étant mieux connus, il faut se donner un certain nombre d’objectifs majeurs :
Planifier l'utilisation des sols en fonction de leurs caractéristiques et en fonction des objectifs de développement : il s'agit de mettre en adéquation les caractéristiques des sols et les utilisations que l'on veut en faire (agriculture, routes, lotissements urbains…). Il est, par exemple, aberrant d'élaborer des Plans Locaux d'Urbanisme et des Schémas de Cohérence Territoriale sans tenir compte des sols et de leurs propriétés : c'est pourtant ce qui se fait, dans la majorité des cas, en France et ailleurs.
Pour ce qui est de l'agriculture, il ne faut plus dépasser les capacités des sols à retenir les engrais et les pesticides, quitte à produire un peu moins à l'hectare. Il faut également tenir compte de leurs limitations à régénérer leur structure, leur porosité, leur teneur en matière organique, leur activité biologique. Ainsi, l'appauvrissement de la surface des sols, l'érosion et les pollutions seront considérablement réduits.
Les techniques agricoles, mais aussi les techniques de construction des bâtiments et des routes ou les techniques d'épandage des déchets, doivent être adaptées à la diversité des sols : il n'y a pas de solution technique unique applicable à tous les sols.
Enfin, et c'est un point délicat, il y a nécessité de pouvoir contrôler l'action de chacun concernant les sols dont il a la propriété, c’est-à-dire la responsabilité. En effet, la modification d'un sol en un lieu donné peut avoir des conséquences graves sur d'autres sols, sur les eaux, sur la faune, sur des constructions situées à plus ou moins grande distance et aussi dans le temps. On ne peut donc pas continuer à laisser aux propriétaires le droit de faire ce qu'ils veulent de leurs sols. Des législations sont nécessaires; elles existent déjà dans certains pays comme l'Allemagne et la Suisse.
Il faut définir des règles de gestion des sols afin d'éviter les conflits entre les divers utilisateurs des sols :

Ces conflits peuvent être locaux, mais ils peuvent également concerner plusieurs pays.

Travail agricole dans le Haut Atlas occidental, Maroc