IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les risques volcaniques

Fascination ou crainte, les volcans suscitent des sentiments passionnés et contradictoires. Une centaine d'entre eux, véritables bombes à retardement, font l'objet d'une surveillance rapprochée.

Retour à l'accueil

Des outils de diagnostic

L'histoire au service des volcanologues  |  Consulter les archives de la terre  |  Prendre le pouls des volcans  |  Observer leurs sautes d'humeur  |  L'aide précieuse des satellites  |  Reproduire les phénomènes en laboratoire

Reproduire les phénomènes en laboratoire

Le développement de la modélisation dans les laboratoires de volcanologie complète les observations sur le terrain en période de crise. Elle est souvent fondée sur l'analyse d'images (une séquence vidéo reproduisant l'évolution d'un panache, par exemple) et sur la comparaison entre les résultats d'expérimentations obtenues sur modèles réduits et les phénomènes naturels observés.
Les panaches de cendres représentent un réel danger pour la navigation aérienne. Aussi, à partir de mesures effectuées sur le terrain, puis en laboratoire, des modèles théoriques permettent d'estimer les caractéristiques des éruptions : volumes émis, hauteur des colonnes, vitesse d'émission, débit, etc. La modélisation numérique est employée pour reproduire les propriétés dynamiques et thermodynamiques d'une colonne éruptive, tout en prenant en compte l'évolution de la température et la pression de l'atmosphère en fonction de l'altitude ou du régime des vents.
En modélisation analogique (fondée sur des rapports de similitude), grâce à l'utilisation de matériaux de densité différente, des progrès considérables sont actuellement accomplis sur la compréhension du comportement des écoulements pyroclastiques. Avec l'utilisation du silicone, l'étude des déformations des flancs des volcans enregistre les mêmes progrès. L'objectif de la volcanologie actuelle passe par la mise au point de nouvelles méthodes autant sur le terrain qu'en laboratoire pour mieux comprendre et mieux prévoir les processus "chaotiques" qui se déroulent à l'intérieur d'un volcan.

Contact auteur : Michel LardyLiens utiles