IRD - Suds en ligne : les dossiers thématiques de l'IRD

Les risques volcaniques

Fascination ou crainte, les volcans suscitent des sentiments passionnés et contradictoires. Une centaine d'entre eux, véritables bombes à retardement, font l'objet d'une surveillance rapprochée.

Retour à l'accueil

Une grande variété de volcans

La Montagne Pelée en Martinique

Un phénomène planétaire  |  Les différents types de volcans

Un volcan est considéré comme potentiellement actif s'il est entré au moins une fois en éruption au cours des dix derniers millénaires. Environ 630 volcans (volcanisme sous-marin exclu) répondent avec certitude à ce critère, mais l'on estime à plus de 1 500 le nombre de ceux qui entrent dans cette catégorie. Beaucoup sont proches de zones habitées et, par là même, doivent être considérés comme dangereux.
À ce jour, 420 éruptions ayant occasionné des pertes humaines ont été répertoriées. Depuis le début du XVIIe siècle, 30 d'entre elles ont été responsables de la mort d'environ 350 000 personnes. Les plus meurtrières ont été celles des volcans Tambora en 1815 (Indonésie, 92 000 victimes), du Krakatau en 1883 (Indonésie, 36 500 victimes), de la montagne Pelée en 1902 (Martinique, 29 000 victimes) et du Nevado del Ruiz en 1985 (Colombie, 25 000 victimes).
Enfin, la décennie écoulée a connu d'importantes éruptions, comme celles du Pinatubo, la plus considérable du XXe siècle (Philippines, 800 victimes), de l'Unzen, au Japon, et de la Soufrière de Montserrat, aux Antilles.

Contact auteur : Michel LardyLiens utiles